Eleanor Maccoby

Évaluation | Biopsychologie | Comparative | Cognitive | Développementale | Langage | Différences individuelles | Personnalité | Philosophie | Social |
Méthodes | Statistiques | Articles Cliniques | Éducatifs | Industriels | Professionnels | Psychologie mondiale |

Psychologie Professionnelle: Chambre de débat · Revues de Psychologie · Psychologues

Dr. Eleanor Maccoby, a contributeur prolifique à la littérature sur la psychologie du développement, est membre du corps professoral du département de psychologie de l’Université de Stanford depuis 1958. Après avoir obtenu son baccalauréat en psychologie de l’Université de Washington, Maccoby a commencé sa carrière de chercheur en tant que directrice d’études au Département de l’Agriculture des États-Unis à Washington, DC. Dans un contexte où les projets de recherche par sondage national à grande échelle devaient être achevés dans les 3 mois, Maccoby a eu l’occasion d’étudier une gamme de sujets comprenant le revenu et l’épargne des consommateurs, les réactions du public au rationnement du mazout de chauffage et les expériences d’après-guerre des anciens combattants ayant subi des décharges en vertu de la section 8 (maintenant connu sous le nom de trouble de stress post-traumatique).

Maccoby a décidé de quitter le ministère de l’Agriculture avec un groupe d’autres chercheurs qui ont suivi Rensis Likert dans le Michigan. Elle a poursuivi ses études supérieures à l’Université du Michigan, où elle a également enseigné les méthodes de recherche par sondage avec Angus Campbell. Pendant son séjour au Michigan, Maccoby a travaillé en théorie de l’apprentissage traditionnel, et elle a également été directrice d’étude au Survey Research Center. Maccoby a quitté le Michigan pour s’installer à Boston et a fini par terminer sa thèse en B.F. Le laboratoire de Skinner, examinant des variétés de renforcement partiel chez les pigeons conditionneurs, bien qu’elle ne se soit jamais considérée comme une Skinnérienne. Elle a obtenu son doctorat en psychologie de l’Université du Michigan en 1950.

Après avoir obtenu son doctorat, Maccoby est devenue instructrice, puis conférencière, à l’Université Harvard dans le Département des Relations sociales. Le département était interdisciplinaire, ce qui offrait un mélange florissant des perspectives offertes par les psychologues cliniques et sociaux, les anthropologues et les sociologues. Ensuite, Harvard a recruté Robert Sears pour créer le Laboratoire sur le développement humain et il a recruté Maccoby pour diriger la recherche sur le terrain sur une étude à grande échelle de l’éducation des enfants. Leurs recherches ont mené à Patterns of Child-Rearing, un livre qu’elle a co-écrit avec Sears et Levin en 1957. Ce fut une première contribution à la recherche sur l’interaction parent-enfant, et Maccoby a publié de nombreux articles et chapitres sur ce sujet depuis.

Lorsque Sears a quitté Harvard pour présider le département de psychologie, Maccoby l’a remplacé pour enseigner ses cours sur la psychologie de l’enfant et le développement de l’enfant. « Je n’avais jamais étudié la psychologie de l’enfant et j’ai sué pour rassembler ces cours. J’ai subi un changement idéologique au cours de l’étude de Piaget et d’autres ouvrages sur le développement de l’enfant. J’étais prête pour la révolution cognitive qui s’est produite dans les années 1950. » Finalement, Sears l’a invitée à Stanford où elle est restée depuis 1958.

Eleanor Emmons est née le 15 mai 1916 à Tacoma, dans l’État de Washington, de Harry Eugene et Viva May Emmons. Elle a épousé Nathan Maccoby en 1938, a obtenu son baccalauréat de l’Université de Washington en 1939, puis s’est rendue à Washington, D.C., où elle a passé les années pendant la Seconde Guerre mondiale à travailler pour une agence gouvernementale. De retour à ses études à l’Université du Michigan, Maccoby obtient sa maîtrise en 1949 et son doctorat en 1950. Elle a passé les huit années suivantes à l’Université Harvard à Cambridge, Massachusetts, avant de déménager à l’Université Stanford en Californie, où elle a été professeure et présidente du département de psychologie de 1973 à 1976.

Intérêts de recherche

Les intérêts principaux de Maccoby ont été le développement du comportement des enfants, en particulier en ce qui concerne le fonctionnement familial et les méthodes d’éducation des enfants parentales. Ses sujets de recherche et d’écriture spécifiques ont porté sur l’éducation des enfants, le travail perceptif sur l’écoute sélective, les différences de sexe et le divorce, et ses articles et livres ont eu un large impact sur le domaine. En 1974 (avec Carol Jacklin), elle publie The Psychology of Sex Differences, un recueil d’informations de recherche disponibles à l’époque, qui tente de faire exploser certains mythes concernant les différences de sexe, ainsi que de documenter la différence entre les relations sexuelles à différents moments du cycle de vie. Ce travail apparaît dans son récent livre, The Two Sexes: Growing up Apart, Coming Together (1998, Harvard Press). Maccoby a également étudié la vie post-séparation des familles en instance de divorce, publiant deux livres sur le sujet: Diviser l’enfant: Les Dilemmes sociaux et juridiques de la garde (1992) par Maccoby et Mnookin; et Adolescents Après le divorce (1996), par Buchanan, Maccoby et Dornbusch.

Maccoby a fait face aux défis de nombreuses femmes qui équilibraient leur famille et leur carrière, et les a relevés de front.  » Quand mes enfants étaient jeunes, je travaillais à temps partiel pour pouvoir m’occuper d’eux. Ma charge d’enseignement est restée la même, mais j’ai renoncé à faire de la recherche et il y a eu une période de cinq à six ans où je ne publiais pas beaucoup. L’exercice d’équilibre n’est jamais facile. Je l’ai géré en gérant mon emploi du temps de manière quelque peu créative. J’ai pris l’habitude de me lever à 2h00.et en travaillant jusqu’à 4h00 du matin sans distractions, j’ai réussi à être assez productif. Et cela fonctionnait mieux pour moi que d’essayer de travailler tard dans la soirée après avoir nourri mes enfants et les avoir couchés. J’ai continué ce quart de nuit pendant 20 ans. »

Maccoby conseille aux étudiants des cycles supérieurs de s’impliquer dans des projets de recherche. « Il y a partout des membres du corps professoral qui aiment prendre les étudiants intéressés sous leur aile. » Elle reconnaît la valeur des contacts professionnels dans son propre cheminement de carrière et reconnaît l’aide qu’elle a trouvée du réseau « old boys ». »Je n’ai jamais eu l’avantage du réseau de la vieille fille, car il n’existait pas! Je constate maintenant que les réseaux professionnels les plus utiles sont fonction d’intérêts communs et sont composés d’hommes et de femmes. »

Honneurs et récompenses

Parmi les nombreux honneurs et récompenses de Maccoby figurent le Prix G. Stanley Hall, Division 7, APA en 1982; Contributions distinguées de l’AERA dans la Recherche en éducation, 1984; Prix de la Society for Research in Child Development (SRCD) pour Contributions Scientifiques Distinguées au Développement de l’Enfant, 1987; Prix de Contribution Scientifique Distinguée de l’APA, 1988; Médaille d’or de la Fondation Américaine de Psychologie pour l’ensemble de ses réalisations en Science de la Psychologie, 1996. Elle est membre de l’Académie nationale des Sciences et a été présidente du Consortium des Associations de sciences sociales et du SRCD.

  • Une introduction au développement de la durée de vie: Eleanor Emmons Maccoby. Extrait le 16 janvier 2008 de http://cwx.prenhall.com/bookbind/pubbooks/feldman4/chapter1/custom13/deluxe-content.html.
  • Carpenter, Siri. (2000). La biologie et les environnements sociaux influencent conjointement le développement du genre. Moniteur de psychologie, 39 (9). Extrait le 16 janvier 2008 de http://www.apa.org/monitor/oct00/maccoby.html.
  • Eleanor Maccoby. Extrait le 16 janvier 2008 de http://teach.psy.uga.edu/dept/student/parker/PsychWomen/Maccoby.htm.
  • Maccoby, E.  » Eleanor E. Maccoby. »Dans Une histoire de la psychologie dans l’autobiographie. G. Lindzey, éd. Stanford, CA : Stanford University Press, 1989.
  • ——. Développement social : Croissance psychologique et Relation Parent-Enfant. New York : Harcourt, Brace et Jovanovich, 1980.
  • Il s’agit de l’un des plus grands noms de la littérature française. Psychologie des Différences sexuelles. Stanford: Stanford Univesity Press, 1974.
  • Il s’agit de l’un des plus grands noms de la littérature française. Diviser l’enfant: Dilemmes sociaux et juridiques de la garde. Cambridge, MA : Harvard University Press, 1992.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.