Sanctions canadiennes relatives à l’Érythrée

Interdictions

Les sanctions relatives à l’Érythrée ont été édictées en vertu de la Loi sur les Nations Unies pour donner effet aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. Les mesures imposées comprenaient:

  • interdiction de la vente, de la fourniture ou du transfert d’armes et de matériel connexe à l’Érythrée et aux personnes désignées par le comité des Nations Unies créé par la Résolution 751 (1992) pour superviser les sanctions contre la Somalie et l’Érythrée (le Comité 751);
  • une interdiction de fournir à l’Érythrée et aux personnes désignées par le Comité 751 une assistance technique, de formation, financière ou autre liée à des activités militaires ou à la fourniture, la vente, le transfert, la fabrication, l’entretien ou l’utilisation d’armes et de matériel connexe de tous types;
  • un gel des avoirs contre les personnes désignées par le Comité 751; et
  • une interdiction de voyager contre les personnes désignées par le Comité 751.

Contexte

Le 23 janvier 1992, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la Résolution 733 (1992), qui a ordonné un embargo immédiat et complet sur toutes les livraisons d’armes et de matériel militaire à la Somalie en réponse à la détérioration rapide de la situation et aux lourdes pertes en vies humaines et aux dommages matériels généralisés résultant du conflit dans ce pays. De 2001 à 2008, plusieurs autres résolutions ont été adoptées qui ont renforcé et créé un certain nombre d’exceptions à l’embargo sur les armes.

De plus, en 2008, il y a eu des affrontements le long de la frontière entre l’Érythrée et Djibouti et l’Érythrée a été condamnée par la communauté internationale pour avoir déclenché des hostilités. En janvier 2009, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 1862 qui exigeait que l’Érythrée veille à ce qu’aucune présence ou activité militaire ne soit menée à Djibouti, qu’elle reconnaisse son différend frontalier avec Djibouti, qu’elle s’engage activement dans le dialogue pour désamorcer la tension et dans les efforts diplomatiques conduisant à un règlement mutuellement acceptable de la question frontalière, et qu’elle coopère pleinement avec les bons offices du Secrétaire général des Nations Unies. L’Érythrée n’a pas respecté la résolution 1862.

En 2009, l’accent a été mis de plus en plus sur le rôle déstabilisateur de l’Érythrée en Somalie et sur sa violation de l’embargo.

Par conséquent, le 23 décembre 2009, le Conseil de sécurité des Nations Unies, agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, a adopté la Résolution 1907 (2009) déterminant que les actions de l’Érythrée sapent la paix et la réconciliation en Somalie et que le différend entre Djibouti et l’Érythrée constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales. La Résolution 1907 exige que l’Érythrée se conforme immédiatement à la Résolution 1862 et que tous les États, et en particulier l’Érythrée, cessent de soutenir les groupes d’opposition armés en Somalie.

La résolution 1907 impose également des sanctions contre l’Érythrée et les personnes désignées par un comité du Conseil de sécurité. Le Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée adoptée en vertu de l’autorité législative de la Loi sur les Nations Unies incorpore ces sanctions dans le droit interne canadien. La mise en œuvre de l’interdiction de voyager imposée par la Résolution 1907 est assurée au Canada en vertu des dispositions existantes de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Le 14 novembre 2018, le Conseil de sécurité a décidé dans sa Résolution 2444 de mettre fin aux mesures qu’il avait imposées. Le 1er juin 2020, le Canada a abrogé le Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée.

Documents sélectionnés

Règlements et ordonnances pris en vertu de la Loi sur les Nations Unies:

  • Justice Canada codification du Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée
  • 2020-07-22 (Erratum) – Règlement Abrogeant le Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée (DORS/2020-118)
  • 2020-06-01 ( Entrée en vigueur) – Règlement Abrogeant le Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée (SOR/2020-118)
  • 2019-03-04 ( Entrée en vigueur) – Règlement Modifiant Certains Règlements Pris En Vertu de la Loi sur les Nations Unies (DORS/2019-60)
  • 2010-04-22 ( Entrée en vigueur) – Règlement d’application de la Résolution des Nations Unies sur l’Érythrée (DORS/2010-84) (version PDF, 3.8 Mo, voir page 25 du document lié)

Liens connexes

  • Comité du Conseil de sécurité des Nations Unies 751 (informations concernant les travaux du Comité, y compris les résolutions connexes du Conseil de sécurité des Nations Unies et une liste récapitulative des personnes désignées)
  • Contrôles à l’exportation et à l’importation
  • Relations entre le Canada et l’Érythrée

Avis juridique

Veuillez noter qu’Affaires mondiales Canada ne peut fournir de conseils juridiques à membres du public. Pour cette raison, nous ne pouvons pas nous prononcer sur la question de savoir si une activité ou une transaction spécifique contrevient ou non à la législation sur les sanctions. Vous devriez envisager de demander des conseils juridiques relativement à une activité qui pourrait contrevenir à une loi canadienne sur les sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.